jeudi 29 mars 2012


Un homme est en train de conduire sur l'autoroute et entend un message d'alerte à la radio : "Tous les conducteurs roulant vers le nord sur la nationale 187 doivent être extrêmement prudents : une voiture roule à contresens sur la quatre voies". L'homme regarde à travers le pare-brise et marmonne : "Il n'y a pas juste une voiture qui roule à contresens. il y en a des centaines."
[Extrait de Bouddha mode d'emploi, de Jack Kornfield]

mardi 27 mars 2012

les pièces détachées





Ainsi donc, voici ce hublot de machine à laver qui m'apparaissait jusqu'à sa panne comme une chose compacte, solide. Mais son crochet de fermeture s'est cassé. Après examen, une fois les huit petites vis enlevées, il ne m'en a plus du tout imposé. Décomposé, il m'est devenu familier, un ami qui acceptait de me montrer sa blessure, et qui s'en remettait à mon sens du bricolage, ce qui ne pouvait que m'émouvoir et me désespérer.

dimanche 25 mars 2012

la grosse voix

la petite voix s'est exprimée, comme on le lui a proposé, sur le Huffington Post, et la grosse voix s'est aussitôt déchainée en commentaires mordants pour signaler qu'elle dit n'importe quoi, des âneries, des choses insensées et scandaleuses qui ne tiennent pas la route. La petite voix se dit que c'est possible, elle ne tient pas à avoir raison envers et contre tous... tant pis, elle aura essayé au moins, de parier pour l'amour. Elle relit le mot que lui a envoyée une grande anthropologue plutôt féministe, Françoise Héritier, à qui elle avait soumis son manuscrit, "J'apprécie beaucoup, lui a-t-elle écrit, la justesse de ton, de vue, d'écriture, ainsi que l'honnêteté tranquille et positive de votre travail (...) Je vous redis mon estime pour votre travail. " Cela s'appelle : une bonne fée. Et les bonnes fées, on les embrasse.

mercredi 21 mars 2012

désimlocker, entre nous

Lors du changement d'opérateur, j'ai oublié de désimlocker mon portable, et rien ne marchait. Mais où avais-je donc la tête ? Désimlocker, c'est pourtant une évidence ! À une autre époque, j'oubliais mon parapluie, mes clefs... la vie était simple, je savais ce que j'avais oublié. Mais là, je ne savais même pas ce que j'avais oublié. Mon téléphone restait mutique, il boudait, ça se voyait. Croyez-vous qu'il m'ait dit : mais désimlocke-moi ! ? Que nenni. Après tous ces mois ensemble, ces moments passés joue contre joue, ces chuchotements au creux de l'oreille, je suis déçue.

lundi 19 mars 2012

comme un rêve

*
« Si vous dites à un maître zen que tout est comme un rêve, il prendra son bâton et vous en donnera un grand coup sur la tête en disant : "Et ça, c'est un rêve ?" (...) A un certain niveau, tout est comme un rêve. A un autre, tout ce que nous faisons a une importance immense. »
[Jack Kornfield : Bouddha mode d'emploi]


jeudi 15 mars 2012

la petite voix

*
au départ, c'était une petite voix au fond de moi, ou même moins que cela : un sentiment d'étonnement ; ou même moins qu'un sentiment : un trouble. Que la polygamie soit non seulement interdite mais que sa simple évocation provoquât mépris et hostilité. Pourquoi ? Les arguments contre ne me convainquaient pas. Mais tout le monde avait l'air si sûr... la petite voix devait se tromper. Mais la petite voix était têtue (les petites voix qui parlent d'amour sont comme ça), elle a continué de me poursuivre. Alors j'ai dû l'écouter, discuter avec elle, m'informer, lire, réfléchir, bref... travailler. Aujourd'hui, c'est un livre qui paraît. Je sens au fond de moi l'émotion de la petite voix d'être ainsi portée vers l'écoute.





*

dimanche 11 mars 2012



"l'amour est la tâche parfaite
que rien ne peut remplacer"


Emily Dickinson
Photo by Three Lions/Getty Images














mardi 6 mars 2012

vers six heures du matin



Vers six heures du matin, elle commence la java, elle appelle, rôde en roucoulant autour du lit, soudain saute, me marche dessus, se pose sur la table de nuit et joue avec tout ce qui peut faire du bruit, jusqu'à ce que je me lève. Ne croyez pas que c'est l'appel du ventre, non, il reste encore beaucoup de croquettes dans le bol. Viens, me dit-elle, nous allons commencer la journée ensemble.