mercredi 30 juillet 2014

qui regarde qui ? (épisode 1)

Serrés les uns contre les autres sur la banquise étincelante, des centaines de manchots attendaient que le léopard des mers s'éloignât du rivage. Coincé contre une paroi de glace, l'un d'entre eux s'inquiétait au sujet de sa compagne (relation récente issue d'une rencontre alors qu'il s'était aventuré dans un coin éloigné de ses bases habituelles) dont il avait été séparé lors du mouvement de panique qu'avait provoqué l'arrivée du sanguinaire prédateur. Le groupe compact de manchots immobiles était parcouru d'une onde électrique chaque fois que la tête du léopard des mers émergeait de l'eau. Même ceux qui étaient les plus éloignés du rivage et qui ne voyaient rien savaient pertinemment quand le léopard manifestait sa présence et son appétit.


mercredi 9 juillet 2014



Un objet, après tout, est ce qui rend l'infini intime.
[Joseph Brodsky : Acqua alta. Gallimard. Photo via]






jeudi 5 juin 2014

" Quand je commence, il me semble que mon tableau est de l'autre côté, seulement couvert de cette poussière blanche, la toile. Il me suffit d'épousseter. J'ai une petite brosse à dégager le bleu, une autre le vert ou le jaune : mes pinceaux.
Lorsque tout est nettoyé, le tableau est fini." 
Braque, cité par Jean Paulhan (Gallimard)




Georges Braque, "Grand intérieur à la palette", 1942.


samedi 24 mai 2014

page 26, vous écrivez...




L'auteur attendit avec une légère appréhension la suite de la phrase prononcée par l'animateur de la rencontre. Que pouvait-il y avoir écrit sur cette fameuse page 26 qui put ainsi soulever débat sur la place publique ? Cette page 26, l'auteur ne la connaissait pas. Jamais il n'avait écrit dans une page 26 ! D'ailleurs il avait horreur des pages 26. C'était assurément un coup de l'éditeur, qui restait bien caché dans son bureau parisien et à l'heure qu'il est riait sous cape. L'auteur, lui, avait écrit des phrases les unes à la suite des autres, sur des feuilles libres, des mots sans numéro d'identité. Que ces phrases allassent par la suite se nicher dans des pages numérotées était indépendant de sa volonté, il n'y était pour rien. Il avait envie de crier : "Cette page 26, je n'y suis jamais allé !" Mais il se tut, jeta un coup d'oeil vers le public qui attendait lui aussi de savoir ce qui était écrit sur cette fameuse page 26. Le coeur lui battait. [source photo]



mardi 18 mars 2014

moins de trois mois

Ayant à renouveler ma carte d'identité arrivée à expiration avant moi, je me présentai devant la préposée d'administration qui me fit part des papiers requis pour cette opération. Il me fallait fournir copie d'un extrait d'acte de naissance. Tout comme le justificatif de mon lieu de résidence, l'extrait de naissance doit dater de moins de trois mois, précisa-t-elle. Au cas où, entre temps, j'aurais changé de date et de lieu de naissance… Au lieu d'en conclure que l'administration a toujours cet ahurissant pouvoir de distiller une absurdité tout autant terrifiante que comique, je préférais penser qu'elle était au fait des plus récentes découvertes scientifiques, dont celle qui retient l'hypothèse que nos date et lieu de naissance peuvent être mouvantes, et qu'il faut donc sans cesse s'enquérir des dernières informations à ce sujet.
-
-
-

vendredi 7 mars 2014



Ouf, la fontaine municipale est enfin réparée. Je commençais à avoir mal aux bras. Et le chat commençait à nous voler dans les plumes. Pour fêter cela, je suis allée au bistrot du coin. C'était juste avant le dîner, et il y avait peu de monde, quelques habitués, hommes seuls, qui venaient chercher un peu de compagnie. Au milieu du silence, l'un d'eux a soudain lancé à la cantonnade : — "Et vous avez déjà mangé dans un restaurant japonais ?" Je me suis demandé ce que reliait ce "et", mais pas longtemps.



dimanche 16 février 2014

puiser





En ce moment la fontaine municipale est en panne et il faut chaque jour aller puiser l'eau fraîche pour les oiseaux, cela ne me dérange pas, le puits est en face de la maison. Néanmoins, il ne faudrait pas que cela dure trop longtemps, j'ai bien d'autres choses à faire. (source : oh boys !)

mardi 11 février 2014





"Songe au caractère énigmatique du rêve. Pareille énigme n'a pas forcément de clef. Elle nous intrigue. C'est comme si nous nous trouvions face à un rébus. Pourquoi le rêve serait-il plus mystérieux que la table ? Pourquoi tous deux ne seraient-ils pas aussi mystérieux l'un que l'autre ?" [Ludwig Wittgenstein, cité par Anne Dufourmantelle dans Intelligence du rêve]