mardi 2 juillet 2013

le portrait




Quand je suis rentrée à la maison, un nouveau portrait était accroché au mur de la pièce principale (celle où l'on mange). — Tiens, me suis-je dit, un portrait de Jean-Paul, une vision de Jean-Paul jeune, peint par notre amie Geneviève. Quelques minutes plus tard, je rejoins Jean-Paul dans son bureau (autre pièce principale) et il me dit : — En voyant ce portrait chez Geneviève, j'ai tout de suite pensé que c'était toi, vraiment toi. 
J'ai cru qu'il parlait du perroquet sur l'épaule, mais non. Voilà bien une énigme.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ecrire un commentaire :