dimanche 15 janvier 2017

juste trois mots


Il y a quelques jours, j'ai acheté ce livre d'occasion au fin fond d'une impasse. Dans ce gros livre relié, une photographie de mariage datée, selon quelques indices vestimentaires, des années 70. Le titre du roman de Fedor confère à cette photo une sourde atmosphère tragique. Là une ombre sur un visage, ici un bras trop tendu... Parfois les mots sont notre châtiment, et l'arme du crime.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ecrire un commentaire :