jeudi 6 décembre 2012

dans la rue

8 commentaires:

  1. Réponses
    1. Espérons que de belles et bonnes pensées seront au pied des sapins !

      Supprimer
  2. Ah "les lumières de le ville" ! C'est bref... et magique. Et c'est très bien comme ça.
    Valéry - qui fait de bien belles photos - n'a pas tort : on dirait l'intérieur d'un cerveau en plein boulot. Tel qu'on nous le montre d'ordinaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, quand on a une idée, une ampoule s'allume

      Supprimer
  3. Oui, de belles pensées aussi bonnes que celles que Christian Bobin, cité précédemment, nous offre. Il semble nourrir ses neurones d'une douceur étincelante et éviter le contact de tout ce (ceux aussi) qui agresse. Bravo, Catherine, pour ces leçons de bonté!

    Felicité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Félicité.
      Mais "leçons" est un mot que je n'aime pas.
      Donner une leçon, de quoi que ce soit, me semble terrifiant d'aveuglement !

      Supprimer
  4. (...et chaque année, les clignotements de lumière givrée)

    RépondreSupprimer

Ecrire un commentaire :