lundi 20 mai 2013

interminablement la pluie



Je lis actuellement, hasard météorologique, les écrits de Nagaï Kafû, auteur du bel Interminablement la pluie. Internet offre la magie de découvrir des portraits de l'écrivain japonais (1879-1959), tous plus étonnants les uns que les autres. Quand je vois ce genre de visage, cela me rappelle toujours ce qu'avait dit un jour en cours mon professeur de philosophie, à savoir que notre visage est façonné par nos pensées et notre vie.

2 commentaires:

  1. On peut en effet s'interroger sur l'effet prescripteur de la météo sur nos lectures. J'ai lu hier le plaisant "De la pluie" de Martin Page. En revanche, je ne parviens à aucune conclusion à partir de ses portraits sur le net :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que nous n'allons pas prochainement envisager la lecture du Docteur Jivago !

      Supprimer

Ecrire un commentaire :