samedi 14 juin 2014

voilà pourquoi


publié aux éditions Delcourt

5 commentaires:

  1. Ils me font toujours autant rire :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est incroyable que tu aies trouvé cette planche ! Elle correspond si bien à la réalité. On reconnait bien la professionnelle. Et je te connais, tu vas le finir ce roman, douée comme tu es, j'en suis sûr ! Tu n'es pas du genre à laisser tomber. Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas pour cela que tu as mis ton blog en sommeil. Mais tes textes me manquent. Comme vous me manquez tous, gentes dames et chevaliers de la Cité. Allez, je ne suis pas là pour pleurer. Hop,hop Didier on se secoue et on s'y remet (et on s'en remet). Au boulot mon vieux ! C'était Didier G., en direct de son ordi, qui commentait anonymement (enfin, plus maintenant) car il n'a pas pu se connecter avec son identifiant Wordpress, Plusieurs tentatives plusieurs tentatives ; autant d'échecs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Didier ! je ne sais pas ce que sont devenus les personnages de mon roman, il n'en font qu'à leur tête, livrés à eux-mêmes...

      Supprimer
  3. Alors ce ne sont pas des gens sérieux. Il va falloir les mettre au pas sans tarder ! Ou bien trouver des remplaçants. Ou alors faire un appel à témoin. Non mais, de qui se moque--t on ?

    RépondreSupprimer
  4. "Lancer" un appel me paraît être plus conforme, ou plus élégant, si l'on veut...

    RépondreSupprimer

Ecrire un commentaire :