lundi 17 octobre 2016

la parole à...


Ferdinand, châtaigne à Epinal : "Je suis tombé de haut. J'étais tranquillement en train de lire le journal dans ma bogue, au dernier étage du marronnier D12, et vlan ! Quelle chute ! Je me suis retrouvé soudain à l'air, nu comme un ver. Comment je vais faire pour rentrer à la maison ? Tiens, j'aperçois un groupe de gamins qui vient vers moi : ils vont peut-être m'aider ? Hou ! hou ! les garçons !"


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ecrire un commentaire :