samedi 31 juillet 2010

il fait chaud comme à Mexico

Les soeurs et moi avons bien du mal à résister quand Pedro vient chanter sous nos fenêtres. De plus, nous adorons cette chanson d'inspiration palombienne, Pedro le sait. Et quand j'entends aïe aïe aïe, mon sang de sauveteur-secouriste ne fait qu'un tour. L'autre jour, c'est Buster qui est venu jouer la sérénade, un autre style tout aussi aïe aïe aïe !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ecrire un commentaire :