dimanche 17 mars 2013

chemin perdu




Le dimanche, se dit-on, est un bon jour pour écrire, une journée qui se déroule devant vous comme un ruban de papier vierge, alors on s'installe au mieux et cela prend du temps, beaucoup  de temps, mais soudain un oiseau passe sous votre nez et on ne sait plus rien : comment tenir le crayon ? Comment lui faire prendre le chemin du papier ? Qu'y avait-il de si important à écrire ?

[estampe de Shunsen Katsukawa]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ecrire un commentaire :