mercredi 18 août 2010

hors les pénates

Je m'absente quelque jours, mais je laisse la porte ouverte. Faites comme chez vous, ou comme chez moi. Pensez à nourrir les puces, sinon elles vont se faire la malle et mon ordinateur ne marchera plus quand je rentrerai. Quelques offrandes aux Pénates sont les bienvenues : noisettes, plumes, fruits, feuilles, fleurs, fluits, freuilles...

8 commentaires:

  1. Ma foi, merci, mais je crains qu'ils ne s'offusquent, car nous sommes de la famille très élargie...

    RépondreSupprimer
  2. En votre absence, les prumes et les freurs seront-elles également acceptées pour les offlandes ? Larry.

    RépondreSupprimer
  3. Non seulement tu pars, mais tu laisses la porte ouverte ! Que vont penser les Dieux que tu as introduits dans ta demeure ? A ton retour, tu risques de ne plus reconnaître ta maison et il n'y aura aucune moisette pour te consoler.

    RépondreSupprimer
  4. Coucouville :
    merci de veiller au protocole, j'allais faire un impair et m'attirer les foudres du ciel.

    Larry :
    tout est accepté. Les pleurs et les frumes aussi.

    Lika :
    après un stage de méditation zen, ces petits soucis ne sont pas pour m'effrayer. Ces divinités, tous le sprétextes sont bons pour pas faire leur boulot, pffff !

    RépondreSupprimer
  5. "un stage de méditation zen", ça fait un peu bobo, non ? Mais je sais que toi, tu t'en fous de ces étiquettes, tu es libre.
    Heureusement que je te connais. Car si d'autres m'avaient dit qu'ils faisaient ce stage... Et justement, j'entends souvent ce genre de propos. Avec des récits qui te font lever les yeux au ciel. (But du stage ?)

    RépondreSupprimer
  6. J'espère en effet être libre un max.
    Mon intérêt pour le bouddhisme zen s'inscrit dans la continuité de mes études de philosophie, de ma pratique du yoga depuis 1997 qui m'a ouverte aux philosophies orientales, et d'une interrogation assez permanente sur le sens de la vie.
    La pratique de la méditation zen est exigeante, je crois que les bobos qui en font l'expérience ne tiennent pas très longtemps. Ils repartent en disant "allo maman bobo !" (d'où leur nom...)
    Je lis en outre des ouvrages passionnants sur le sujet. Les livres sont pour eux le doigt qui montre la lune.
    La poésie et l'humour sont en outre les amis du zen, ce qui me réjouit.

    RépondreSupprimer
  7. je faisait juste des recherches sur les pénates romaines et je tombe sur un forum boudhiste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ainsi donc tous les chemins ne mènent pas à Rome ?!?

      Supprimer

Ecrire un commentaire :